Les technologies numériques et la relation à la Mort

La question de la relation à la Mort par les nouvelles technologies, s’est initialement posée à moi par l’intermédiaire du personnage virtuel que j’animais dans le cadre de mes premiers travaux sur l’identité dans une approche créative. La violence des interactions sur internet me semblait d’un part autant de tentatives de mettre à mort mon personnage, d’autre part devant mettre fin à cette autofiction pour poursuivre mon travail de thèse sous une autre forme, m’est apparue l’importance du rôle que ce personnage virtuel avait joué dans mon existence. Mais du fait même que je doive me détourner de ce projet, je n’ai que peu suivi ce fil de réflexion.

Quelques temps plus tard, alors que je finalisais ma thèse sur la représentation de soi dans les dispositifs interactifs, et que j’étais très sensibilisée à la question de la présence et du sentiment d’existence particulier auquel pouvait donner lieu l’usage de ces technologies numériques, des témoignages de personnes de ma connaissance sur les pratiques d’ensorcellement dans Myspace m’ont à nouveau donné envie de me pencher sur le phénomène de la relation à l’immatériel, à l’absence et à la présence de l’Autre.

Je me suis alors repenchée sur la notion de simulacre de Lucrèce. Cette notion m’a guidée, car elle envisage les spectres en les mettant en contexte dans un ensemble plus large de diverses illusions de parenté formelle (la mue du serpent) ou de couleur (reflet des tentures rouges dans les arènes) entre deux entités que le sujet associe par la pensée. Cela permet de concevoir cette relation à la représentation quasi-vivante d’une entité absente en termes de pratiques et d’observables, sans pour autant faire intervenir quelconque jugement moral.

J’ai abordé ce thème sous diverses facettes, en prenant pour angle la relation du sujet à la mort : dans un premier temps, en interrogeant les pratiques spirites sur internet, l’expérience de la mort par l’avatar dans le jeu vidéo et la mise en scène de la mort puis les hommages aux défunts.

1. Autofiction numérique et mise à mort du personnage virtuel

GEORGES, Fanny (2004) « Ginger Bombyx. L’hédonisme médiat de la spécularité », Médiation et information (MEI), 20. 127-135.

Fanny Georges. Ginger Bombyx : life, death and mythology of a selfrepresentation. E-Poetry 2009 , May 2009, Barcelona, France. 〈http://epc.buffalo.edu/e-poetry/2009/〉〈hal-01575197〉 

GEORGES, Fanny (2013) « Le spiritisme en ligne. La communication numérique avec l’au- delà. » Les cahiers du numérique, 3-4, 9. 211-240.

3. La figure du double et la mort dans les jeux vidéo (faire expérience de la mort « à la première personne » – la mort du sujet)

GEORGES, Fanny (2015) « L’avatar, le double et la mort dans les mondes virtuels vidéoludiques ». In Métavers. Dispositifs, usages et représentations. Julien Péquignot et François-Gabriel Roussel (dir.). L’Harmattan. 59-77.

GEORGES, Fanny (2016) « Le double virtuel et la mort ».In Digital Stories. Arts, design et cultures transmédia, J.-P. Fourmentraux (Dir). L’Harmattan.

4. Données anténatales et identité numérique post mortem: l’existence numérique

Georges, Fanny (2012) « Eternités numériques. A propos des données antenatales et postmortem » Colloque Retour au virtuel, 9-10 février 2012, CNAM.

ANR Eternités numériques et identités post mortem.
Etat de la recherche, problématique et programme

Le projet Eternités numériques/Digital Eternities (2014-2018) financé par l’ANR, a eu pour vocation de développer une recherche collective en sciences humaines à l’intérieur du périmètre interdisciplinaire de la 71ème section (sémiotique, sociologie, philosophie, droit) sur ce phénomène encore peu exploré de la communication numérique avec des utilisateurs après leur décès. http://eneid.univ-paris3.fr .Porteur: Sorbonne Nouvelle, F. Georges

GEORGES, Fanny (2013) Éternités numériques. Les identités numériques post mortem et les usages mémoriaux innovants du web au prisme du genre. Texte de soumission, ANR Sociétés innovantes, 2013.

GEORGES, Fanny (2017) «Digital eternities. Post-mortem digital identity from a semio-pragmatic perspective ». Revue Language Learning and Information and Communication Systems (Alsic), 20. Translated by Gill Gladstone.

Résultats de l’enquête (analyse quali-quanti de données numériques)

Ma participation au travail d’enquête s’est concentré sur l’analyse de plusieurs corpus de données numériques. Un ensemble porte sur les pratiques sur Facebook.

1. Résultats de l’enquête sur les pratiques mémoriales (en mémoire d’un défunt) sur Facebook (pages mémoriales: créées en hommage à la mémoire d’un défunt, qu’il ait ou non un compte Facebook). Cette enquête a porté sur un corpus d’une vingtaine de pages (pages mémoriales pour signifier qu’elles sont créées en hommage à la mémoire d’un défunt, qu’il ait ou non un compte Facebook) et des 6 entretiens ouverts. Ces pages posent en particulier la question de l’identification du créateur de la page à l’image du défunt en raison de l’identifiant.

GEORGES, Fanny (2014) « Post mortem digital identities and new memorial uses of Facebook. The identity of the producer of a memorial page. » Thanatos 3 1/2014: Death, mourning and the internet. Translated by Gill Gladstone.

GEORGES, Fanny (2014) «Identité post mortem et nouvelles pratiques mémoriales en ligne. L’identité du créateur de la page mémoriale. », Les Cahiers du Gerse, Presses de l’Université du Québec.

2. Résultats de l’enquête sur les pratiques mémoriales sur les pages de profil Facebook créées par les défunts de leur vivant. Un corpus d’une centaine de pages Facebook de défunts ayant créé leur page de leur vivant. Nous avons montré que Facebook équipe le deuil en fournissant un support à la construction de la relation avec le défunt, par des pratiques numériques (consultation, scrolling), plus que par les publications; c’est moins par les publications des proches que ma la rémanence même de la page que les proches ont la sensation que le défunt reste présent. Nous avons observé également des socialisations centrées autour du défunt, et permise par les discussions sur la page Facebook.

GEORGES, Fanny, JULLIARD, Virginie (2016) « Profilopraxie et apposition des stigmates de la mort: comment les proches transforment-ils la page Facebook d’un défunt pour la postérité? ». Linguas e Instrumentos Lingüisticos, 37, 2016.

JULLIARD Virginie, GEORGES Fanny (2018) « Produire le mort. Pratiques d’écriture et travail émotionnel des deuilleurs et des deuilleuses sur Facebook ». Revue Réseaux.

5. L’hommage numérique aux victimes Touareg dans le contexte du cybermilitantisme

Un second ensemble porte sur plusieurs corpus recueillis dans le cadre d’une collaboration avec des anthropologues africanistes sur le cybermilitantisme en Afrique de l’ouest.

LAFAY, Marina, GEORGES, Fanny (2015) «Militantismes sahariens sur le web», Culture et Sociétés, 33.

GEORGES, Fanny, LAFAY, Marina (2017) « Quand les morts masquent les vivants. Analyse anthropo-communicationnelle d’une discussion WhatsApp commémorant le décès de Mano Dayak, héros de la rébellion touarègue ». Revue REFSICOM.

GEORGES, Fanny (2017) « La blessure de l’Homme-trace. Étude du spectrum de la page de profil. » in Traces du corps, T. III, B. Galinon-Melenec (Dir.). Paris: CNRS Editions. 125-142

6. La diffusion de l’annonce du décès sur Twitter

GEORGES Fanny (2018) « Usages des liens hypertexte lors de l’annonce de la mort de Mohamed Ali sur twitter« . In Le Discours hypertextualisé. Espaces énonciatifs mosaïques. J. Simon (dir.) Presses universitaires de Franche-Comté. Pp. 65-82. 144 p.

7. Méthodologie

GEORGES, Fanny, JULLIARD, Virginie (2014) « La construction de l’identité numérique, le cas des pages dédiées aux défunts sur Facebook ». Actes du 19ème congrès de la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication. Aurélia Lamy et Dominique Carré (dir.).

Georges, Fanny & JULLIARD, Virginie (2016) « Les pratiques d’écriture autour du mort sur Facebook », 13th International Conference on Social Representations – ICRS « Epistemologies of everyday life », 14-17 septembre 2016: 17 septembre 2016, Palais du Pharo, Marseille. [Programme  sur le site de la conférence] [PPT de la communication][Résumé et Texte de la communication]

GEORGES Fanny, JULLIARD Virginie (2018) « L’analyse sémiotique des pages de défunts sur Facebook ». In En quête d’archives : bricolages méthodologiques en terrains médiatiques, S. Lecossais et N. Quemener (dir.), INA Editions.

Fanny Georges, Virginie Julliard (2016) « Quand le web inscrit le mort dans la temporalité des vivants ». XXème Congrès de la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication., Juin 2016, Toulon, France. , Actes du XIXème Congrès de la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication. HAL Id : hal-01575174

Publicités